LA COUPEROSE, OU VARICOSITÉS DU VISAGE, EST UNE MALADIE BÉNIGNE DE LA PEAU D’ORIGINE VASCULAIRE.

 

Comment est vascularisé la peau de l’homme ?

 

 

 

 

Des capillaires “malades” (dilatés) entrainent des rougeurs.

Lorsque les vaisseaux  sanguins de votre peau perdent de leur élasticité et restent dilatés, la couperose s’installe.

La couperose (varicosités du visage) se caractérise par des rougeurs plus ou moins intenses, permanentes sur certaines zones du visage : les joues, le front, les ailes du nez et le menton. Ces zones deviennent rouges dues à une dilatation excessive des capillaires sanguins du visage qui sont directement en contact avec l’air et les températures extérieures

Lorsqu’on examine la peau de plus près, on retrouve cette dilatation anormale des vaisseaux sous forme d’un réseau ramifié de lignes rouges.

Les causes de cette dermatose sont mal connues.

Bien que moins fréquente chez les hommes que chez les femmes,  elle touche aussi bien les deux sexes et à n’importe quel âge. Elle touche particulièrement les personnes ayant une peau très claire et fragile. Tous les hommes ayant une peau fragile et fine peuvent souffrir de la couperose. En effet, une peau peu épaisse laisse apparaître les petits vaisseaux sanguins du derme, normalement non visibles à travers les couches superficielles de d’épiderme. De plus, quand la peau est trop fine, elle ne peut pas jouer efficacement son rôle de barrière et laisse les vaisseaux du derme plus sensibles aux intempéries, ce qui les fragilise beaucoup plus facilement.

Un facteur génétique est à envisager. En effet, on trouve beaucoup cette pathologie dans les pays du nord, et il y a plus de chance de développer une couperose si des parents en sont atteints.Le facteur héréditaire et/ou un défaut de régulation du froid et du chaud sont responsables de l’apparition de la couperose et des rougeurs. Concrètement, les personnes sujettes à la couperose ne peuvent pas réguler leur température faciale lorsque la peau doit par exemple s’adapter à un autre environnement (entrée-sortie d’un magasin chauffé, une prise d’alcool…).

Elle est  souvent associée, à tort, comme étant un signe visible de l’alcoolisme, ce qui en fait une pathologie très gênante socialement.

En résumé : les facteurs favorisants les bouffées vasomotrices «  crises de rougeur » qui caractérisent  le premier stade de la couperose sont  les personnes à peau fine, exposées aux intempéries, travaillant en extérieur,  à proximité de source de chaleur (vasodilatation des vaisseaux) ou les personnes très émotives (rougeurs).

 

 

Il existe différents types de rougeurs qui correspondent à des étapes évolutives vers la couperose puis l’acné rosacée.

L’apparition de rougeurs est un phénomène qui a tendance à s’aggraver avec le temps.

C’est pourquoi il est important de les traiter dès leur apparition.

Selon le degré de rougeurs, on parlera de :

  • Flush lorsque la rougeur est passagère
  • Erythrose dans le cas de rougeur diffuse mais permanente, localisée le plus souvent sur les joues
  • Couperose qui représente une aggravation de l’érythrose avec apparition de petits vaisseaux dilatés (télangiectasies)
  • Acné rosacée lorsqu’apparaissent des petits boutons rouges ( agression de la peau couperosée par des micro-organismes.

 

Prévention et traitement cosmétique  des rougeurs 

1) Adopter un programme cosmétique adapté

 

– Bien hydrater sa peau au quotidien et favoriser les crèmes hydratantes aux propriétés anti-rougeurs

👉JE CLIQUE, J’ACHÈTE

– Éviter le nettoyage du visage à l’eau et préférer les lotions sans rinçage

👉JE CLIQUE,J’ACHÈTE

 

– À chaque exposition solaire, penser à utiliser un écran solaire qui protège ET répare la peau

👉JE CLIQUE,J’ACHÈTE

 

 

 

2) Choisir des dermo-cosmétiques contenant les bons actifs qui renforcent les parois des vaisseaux et abaissent la température de la peau : : 

– Pour renforcer la paroi des vaisseaux et diminuer leur dilatation (effet vasoconstricteur)

– Pour une action anti-inflammatoire et anti-oedémateuse

– Pour hydrater de manière intense

 👉JE CLIQUE,J’ACHÈTE

 

 

 

3) S’en préoccuper au quotidien :

– Surveiller son alimentation : limiter la consommation d’alcool, de plats épicés, de thé, de café, de cola

– Se protéger des variations de températures en évitant les chaud-froid à répétition

 

Si vos efforts ne suffisent pas, consultez un spécialiste (dermatologue, médecin anti-âge), il pourra éventuellement vous prescrire des traitements locaux ou à prendre par voie orale et, en cas de rougeurs persistantes, vous proposer des traitements efficaces.

 

Traitements  de la couperose chez le spécialiste :

Par le Docteur De Goursac

Il existe deux manières de traiter la couperose chez le spécialiste (dermatologue, ou médecin anti-âge).

  •  L’électrocoagulation

L’électrocoagulation fine consiste à détruire les vaisseaux dilatés en passant un courant électrique de faible intensité dessus. Cette technique permet ainsi de coaguler les vaisseaux. Elle est le plus souvent utilisée sur les zones à forte pression vasculaire comme le nez ou les ailes du nez où les vaisseaux sont les plus gros. La séance n’est pas très longue, et peut parfois être désagréable. Les résultats peuvent durer 2-3 ans environ. Il est préférable de renouveler le traitement après ce délai. Le traitement de la couperose par électrocoagulation fine, est de moins en moins utilisé au profit du laser vasculaire.

Le laser vasculaire, est le traitement le plus utilisé de nos jours dans le traitement de la couperose.

Il consiste à envoyer un faisceau de lumière à une certaine longueur d’onde, qui va être absorbé par l’hémoglobine des vaisseaux, ce qui va engendrer une coagulation des petits vaisseaux. Avec cette technique, nous allons travailler sur une couperose bien installée plutôt que sur les rougeurs diffuses. En effet on obtient un taux de réponse de 80% des vaisseaux dilatés. Nous préconisons une séance de laser vasculaire tous les cinq à dix ans. (Une séance annuelle pour les personnes soumises aux intempéries.)

  • Déroulement de la séance

– Désinfection cutanée

– lunettes protectrices adaptées à la longueur d’onde du laser pour le médecin et le patient

– balayage de la zone à traiter au laser pendant quelques minutes (crépitements)

– Application du crème apaisante/ cicatrisante

Il s’agit d’un soin désagréable mais non douloureux (sauf pour les ailes du nez).

  • Suites du soin

Erythèmes/ sensation de chaleur pendant une à trois heures.

Il est nécessaire d’attendre deux mois avant la consultation d’évaluation, pour pouvoir juger de la nécessité d’une séance supplémentaire.

 

 

Dr Catherine de Goursacdocteur-de-goursac

Lire aussi les autres articles du Docteur de Goursac

Coup de frais sur le regard des hommes
L’esthétique au masculin

Comment réduire un double menton

Tour d’horizon sur les traitements d’amincissement chez l’homme

http://www.esthetiquemedicale.com/