L’éducation des enfants, la difficulté de concilier travail et famille, la retraite et l’isolement social… stressent la plupart des gens.

Stress - Homme d'Affaire en Colère
Conçu par Freepik

Il existe des « tolérants » au stress et des « intolérants ».

Des chercheurs de l’Université Keele en Angleterre ont constaté que le fait de répéter un juron augmentait le seuil de la tolérance au stress. Il n’y a pas que le yoga, la méditation, pour lutter contre le stress.
Dire des gros mots peut améliorer la qualité de vie. Dire « ras le bol », « merde », « rien à foutre », peut être aussi libérateur que n’importe quelle activité de pleine conscience (respirer, manger, écouter de la musique …)!
Pour se lâcher, certains, en plus des gros mots ont besoin de casser, une assiette, une bouteille, tout ce qui peut se trouver à leur portée. Mais alors attention aux dégâts après la casse !

Connaissez-vous la “table Flip” ?

La Table Flip consiste à renverser une table, ce geste théâtral censé exprimer le plus haut degré de la colère. Sur Youtube les internautes rivalisent de génie pour réaliser les meilleurs clips.

 

Une autre technique du bien-être venue d’Outre-Atlantique permet aussi de calmer son esprit et son corps, de redéfinir son humeur, d’atténuer ses inquiétudes, de se soulager ses nerfs :

Tout détruire dans une pièce

Voilà la dernière tendance !
C’est aussi efficace que la boxe ou le running. Les gens ont besoin d’être un peu fous pour se lâcher, libérer les énergies bloquées.
Certaines stars ont aménagé une telle pièce dans leur intérieur : c’est la « rage room » ou « anger room », une pièce avec une table à renverser, des meubles à défoncer et de la vaisselle à briser où elles peuvent passer leurs nerfs. Pas assez de mètres carrés pour vous offrir cette pièce ? Pas de problème.
Le concept, qui cartonne aux Etats-Unis et au Canada, existe aussi en France avec les “ateliers de destruction massive” proposés par 10torsions (www.10torsions.com), où l’on pulvérise des objets destinés à la casse et recyclés par la suite, pour “libérer les tensions, le stress, les angoisses, les émotions“, et ce, “avec une approche écologique“. Dans certaines de ces rage-rooms, on peut même récupérer la vidéo de la séance de défoulement sur une clé USB.
49€ les 20 minutes de destruction de porcelaine.En savoir plus sur http://www.sortiraparis.com/
Madcityzen : 14 avenue de l’opéra 75001 Paris / Tel : 01.84.20.40.20

Les « rage rooms » reprennent l’idée des « anger rooms », créé en 2008 par Donna Alexander et dont la première salle a été installée à Dallas en décembre 2011. Les « anger rooms », se présentait comme une “alternative à aller voir un psy“. De 5 minutes dans la formule “j’ai besoin d’une pause” à une “démolition totale” en 25 minutes, l’on peut s’y laisser emporter en toute impunité.

Notre Avis

Eviter du stress :

  • en vous occupant de vous d’abord. En acceptant de dire « j’en ai rien à foutre » vous vous débarrassez des obligations qui vous ennuient.
  • arrêter de dire oui juste pour faire plaisir. Dire non peut donner des ailes

Quand le stress est là :

  • dire des gros mots, pourquoi pas, même sûrement très efficace pour augmenter sa tolérance au stress, mais de préférence sans témoin pour ne pas être étiqueté personne grossière.
  • casser sa vaisselle ? NON, trop couteux puis il faut ranger, de quoi faire revenir le stress.
  • se défouler dans une “rage room” ? A condition d’en avoir une à disposition. Madcityzen propose des animations « destruction » aux entreprises afin de souder leurs équipes. On peut aussi aller s’amuser dans une rage room.

Les personnes qui disent des gros mots et/ou qui cassent pour libérer leur stress sont-elles de nature violente ou impulsive ? NON, car ici les personnes ont conscience d’utiliser ces techniques anti-stress que si nécessaire, le reste du temps elles ne présentent aucun trouble du comportement. Elles cassent des objets et pas des personnes !
La “rage room” pourrait même empêcher des passages à l’acte.