Les tatouages ont migré vers la cosmétique, et peuvent désormais corriger de façon durable les cernes foncés inesthétiques qui donnent l’air toujours fatigué. Le tatouage des cernes peut-il vraiment  dire adieu aux cernes foncés et donner l’air reposé, même au réveil?

Principe :

Pour faire écran, déposer en fine couche sous les yeux, entre la surface de l’épiderme et la couleur foncée sous jacente, une couche de pigment clair personnalisé à la couleur de la peau  du sujet.

Méthode :  

Elle consiste à tatouer les cernes par petites “griffures” à l’aide d’une encre couleur chair, adaptée à la carnation de chacun. Une méthode qui a été initialement mise en place par un tatoueur brésilien, Rodolpho Torres  qui a eu l’idée d’adapter les techniques de maquillage permanent pour tatouer des pigments imitant l’effet anti-cernes.

Ce type de tatouage permettrait aussi de lisser les petites ridules et de rendre la peau plus belle au niveau de cette zone.

La séance ne dure que quelques minutes.

Une séance suffit.

Les résultats ne sont pas visibles immédiatement après la procédure, car le cerne sera dans un premier temps rouge. Mais au bout de 2-3 jours, le cerne aura sa nouvelle couleur

Effets secondaires :

Douleur supportable (l’application de crème anesthésiante avant la séance est interdite)

Petites hématomes, et gonflement dans la zone pendant quelques jours. 

Après, vous pouvez vivre une vie normale.

Indications :

Les cernes foncés.

Limites: 

Le tatouage des cernes n’est pas possible sur une peau foncée, et nous le déconseillons pour les poches.

Il est possible qu’avec le vieillissement, les pigments peuvent changer de couleur, se déplacer et donner au final un effet inégal, voire même, ne plus couvrir plus la zone désirée.

Mises en garde : 

Les tatouages seront permanents. Vous ne pourrez plus faire marche arrière. 

Conditions :  avoir un bon praticien  qui utilise de bons produits qui ne virent pas au soleil. Un acte qu’il ne faut pas faire sans consulter au préalable son médecin ou un dermatologue.

Cette technique est déjà utilisée au Brésil et aux Etats-Unis avec de très bons résultats, mais pas encore en France parce que c’est une pratique  récente aux conséquences sur la santé encore inconnues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *