Il s’agit d’une opération chirurgicale mineure qui consiste à enlever partiellement ou complètement de la partie de la peau (prépuce) qui recouvre le gland et le laisse découvert.

Qu’est-ce que le prépuce ?

Le prépuce est un tissu spécialisé composé de peau (couche extérieure), de muqueuse (couche intérieure), de nerfs, de vaisseaux sanguins et de fibres musculaires. A partir de la puberté, le prépuce glisse de haut en bas le long de la verge, sur plusieurs centimètres : c’est le décalottage. Un frein se trouve sur la partie inférieure du pénis, il s’agit d’une fine languette de tissus qui relie le gland au prépuce pour en  limiter les mouvements et le ramener dans sa position normale au-dessus du gland. La plupart des hommes rapportent que le frein est un tissu hautement érogène.

Le prépuce - La circoncision - Esthétique Homme

Les différentes fonctions du prépuce.

Pour certains, le prépuce protègerait le gland et le méat urinaire des infections extérieures, alors que pour d’autres, s’appuyant sur les résultats d’études statistiques, les sujets circoncis sont au contraire mieux  protégés des maladies vénériennes  (voir ci-dessous : intérêts de la circoncision en termes de santé), car la peau du pénis constamment à découvert se révèlerait plus résistante aux agressions extérieures.
Le prépuce maintient l’humidité de la muqueuse du gland et le protège contre les frottements des vêtements.
Le prépuce est très innervé, c’est une zone érogène spécifique avec des nerfs disposés près de la surface de l’épiderme.
Les mouvements du prépuce durant le rapport sexuel stimuleraient les terminaisons nerveuses procurant des sensations érogènes menant à l’éjaculation.
Le prépuce stimulerait à la fois l’homme et la femme.
On a également décrit le prépuce comme l’organe spécifique de l’auto-sexualité masculine comme le clitoris est celui de la femme. Par contre, des hommes pensent que la masturbation est plus agréable avec un gland à découvert un peu désensibilisé.

Comment décalotter ?

Afin d’obtenir un prépuce 100% rétractable vous pouvez petit à petit pratiquer des étirements réguliers pour dilater l’anneau préputial.
Vous pouvez aussi consulter votre médecin pour de plus amples informations.

La circoncision - Esthétique Homme

Peut-on rendre plus élastique le frein ?

« Lors des rapports sexuels mon prépuce se rétracte bien, mais le frein reste très tendu ,
se déchire légèrement et saigne. »

Votre médecin vous recommandera peut être une plastie du frein. Sous anesthésie locale, le chirurgien coupera alors un petit bout du prépuce, l’incision allongera ainsi le frein en créant un V de profil pour augmenter sa longueur. Ensuite le chirurgien posera deux points de fil résorbable.  L’intervention dure une dizaine de minutes. Abstinence sexuelle pendant  trois à quatre semaines, le temps de la cicatrisation.

Qui est circoncis ?

Celui qui a subi une circoncision.

On distingue :

  • La circoncision rituelle chez les enfants.

Les procédures actuelles de circoncision religieuse sont multiples car la procédure est multi-millénaire (la circoncision était connue des Egyptiens depuis le Véme millénaire avant Jésus-Christ) et multi-continentale, elles reposent toute sur l’excision totale du prépuce pour permettre un décalottage complet du gland. Pratiquement tous les circonciseurs, médecins ou non, utilisent une antisepsie pré et post opératoire, certains utilisent une analgésie locale  topique, ou par injection sous-cutanée de lidocaine.

  • La circoncision médicale.

« J’ai 19 ans, mon prépuce est toujours sous le gland,
il n’y a pas de décalottage,
quand je le rétracte ça fait mal. »

Elle est réalisée pour des raisons d’hygiène ou  traiter certaines gênes ou maladies. La circoncision est ici nécessaire pour des raisons médicales, quand le prépuce étrangle le gland, quand il est infecté ou enflammé de façon permanente, ou quand il est anormalement long.
Par exemple, elle est indiquée, habituellement vers l’âge de 12- 13 ans (parfois plus tard après l’enfance), pour opérer un phimosis. Le phimosis consiste en une ouverture trop étroite du prépuce pour que le gland puisse sortir, ce qui empêche les mictions régulières et favorise les infections. Le prépuce ne se décalotte pas, il faut le supprimer. Pratiquée à cet âge, cette intervention peut être vécue par le sujet comme une « castration symbolique », d’où l’intérêt d’une bonne préparation psychologique de la part des parents, éducateurs, et médecins.
Remarque : la grande majorité des nouveau-nés de sexe masculin naissent avec un prépuce fixé physiologiquement au gland  et un orifice préputial trop étroit pour permettre un décalottage. Cet état varie selon les individus mais peut durer  jusqu’à l’achèvement de la puberté ou même après. Pour ces deux raisons la non-rétractibilité du prépuce pendant l’enfance et l’adolescence ne peut être forcément considérée comme anormale. Avant l’âge de 12 ans, votre médecin vous indiquera si la circoncision est nécessaire ou pas, mais elle ne s’impose pas toujours !

  • La circoncision esthétique.

Elle vise uniquement l’apparence de la verge. Pour enlever la bouée de peau qui est moche ; parce qu’il faut se décalotter pour se laver, ce n’est pas pratique.
L’âge des hommes qui y font appel varie entre 25 et 60 ans. Les seules personnes qui peuvent consentir à une procédure chirurgicale médicalement non nécessaire sont les personnes qui ont atteint l’âge adulte lorsqu’elles sont pleinement informées des risques et des bénéfices de la procédure.
L’acte réalisé sous anesthésie locale est de courte durée, environ 25 mn .La cicatrice discrète se situe à la base du gland. Que la posthectomie (circoncision) soit partielle ou totale, l’abstinence sexuelle est en moyenne de  20 jours. L’opération n’est pas prise en charge par la Sécurité Sociale et coûte environ 2500 euros.

L’opération et ses suites.

L’opération en milieu médicalisé se fait sous anesthésie générale, plus injection d’un anesthésiant local dans les deux nerfs qui passent de chaque côté de la racine de la verge pour que celle-ci soit désensibilisée pendant 6 à 12 heures, ce qui fait qu’au réveil on a pas mal.  Le chirurgien sépare le prépuce du gland, il sectionne le frein et  la circoncision commence. Avec un bistouri, le chirurgien supprime la partie de la peau qui dépasse du gland pour le laisser découvert.
La cautérisation des petits vaisseaux évite tout saignement. La suture du frein du prépuce, puis celle de la peau avec la muqueuse du prépuce termine l’opération. Les fils tombent au bout de  10 jours, la cicatrisation complète se fait en  3 à 6 mois.
Pas de souci pour uriner.
Les érections réveillent dès la première nuit sans faire vraiment mal.
Peu d’hématome ni de gonflement, peu de douleur. Pratiquée dans de bonnes conditions sous anesthésie locale ou générale, la circoncision ne provoque pas de douleurs.
Boxer ou slip pour être bien maintenu car parfois les fils saignent.
Préférez une douche, ne pas frotter mais tamponner.
Peu de soin : juste se laver, pas de pansement ni de crème. Attention la compresse si elle colle, elle fera mal, utilisez du tulle gras au début, puis seulement après une compresse sèche.
Prévoir du  paracétamol au cas où.
Laisser le sexe le plus souvent à l’air pour une bonne cicatrisation.
Evitez le sport pendant 15 jours.
Complications :
Parfois on déplore des cicatrices disgracieuses.
Certains hommes circoncis ont perdu tout ou une partie du frein.
Remarque : la taille du pénis circoncis ou non ne change pas !  Un pénis circoncis ou non, s’il est décalotté  en érection, paraitra toujours plus long qu’un pénis non décalotté intact.

La circoncision - Esthétique Homme

Les intérêts de la circoncision en termes de santé.
  • Une étude qui a constaté que le risque d’infection VIH était réduit de 50 à  60% chez les circoncis encourage la circoncision masculine en tant que moyen de prévention du VIH (SIDA).
    Par mesure de précaution contre le risque de contracter une infection VIH, l’OMS (Organisation Mondiale pour la Santé) recommande aussi la circoncision chez les hommes hétérosexuels à risque (ce qui ne veut pas dire abandonner les préservatifs !).
  • La circoncision protégerait réellement contre le VIH et aussi contre d’autres infections virales : diminution également du risque de contracter une infection à papilloma virus ou au virus de l’herpès simplex type 2. Des études ont révélé une modification de la flore microbienne sur les pénis après la circoncision permettant une meilleure protection contre l’infection.
  • La circoncision réduit la fréquence des vaginites et du cancer de l’utérus chez les partenaires.

Dans les pays d’Afrique, la circoncision pourrait être envisagée  en termes de santé publique préventive.
La circoncision devrait-elle être pratiquée dès la naissance pour des raisons hygiéniques et préventives ?

  • Se faire circoncir pour éviter le cancer de la prostate ?
    Selon une étude américaine (Seattle USA, centre de recherche Fred Hutchinson), la circoncision pourrait réduire le risque du cancer de la prostate.
    Ceux circoncis avant l’âge des premiers rapports sexuels auraient un risque 15% inférieur de développer un cancer de la prostate, parce que la circoncision abaisse le risque de contracter une MST (maladie Sexuellement Transmissible) qui peut mener au cancer en provoquant une inflammation chronique.  Oui, pour les infections, mais  des études supplémentaires sont encore nécessaires pour confirmer une diminution du cancer de la prostate.
La circoncision a-t-elle des incidences sur le plaisir sexuel ?

Plus ou moins de plaisir après une circoncision ?

“Ne pas posséder un prépuce risque par son inconfort chez une partenaire de mener à l’évitement de l’acte sexuel. Quand je parle d’inconfort, c’est quand la partenaire n’a pas assez lubrifié, c’est le prépuce qui pallie au défaut  de lubrification.”
“La sensibilité du gland serait-elle modifiée après circoncision ?”

Il ne faut pas se fier aux témoignages des femmes qui établissent des comparaisons, ou à ceux des hommes qui ont subi des circoncisions tardives. Il n’existe aucune différence de sensibilité statistiquement significative entre le circoncis et non circoncis, pas plus que dans le degré de satisfaction de la partenaire. Nous savons bien en effet que le plaisir et les relations sexuelles dépendent bien davantage des facteurs psychiques et émotionnels que de la sensibilité locale. Notre cerveau reste notre organe »sexuel » dominant. Chez les personnes circoncisent dès l’enfance, tout parait normal chez eux, c’est la femme qui va lui donner sa différence.

Cependant ce que les femmes disent :

« Un pénis circoncis serait plus agréable pour la fellation, plus hygiénique, le gland serait plus sensible, plus beau. »

En 1999, une étude américaine menée auprès de femmes ayant eu des relations sexuelles avec des hommes circoncis  et des hommes intacts, a montré qu’avec un partenaire sexuel circoncis, la femme avait moins de possibilité à parvenir à l’orgasme vaginal. Les femmes se plaignent plus souvent d’inconfort vaginal avec un partenaire circoncis. Plus de femmes affirment ne pas avoir eu d’orgasme vaginal avec un partenaire circoncis. Plus souvent, elles affirment que les sécrétions vaginales diminuent quand le coit progresse avec le partenaire sexuel circoncis. Les femmes préfèrent les rapports sexuels vaginaux avec les partenaires intacts plutôt qu’avec partenaires circoncis. Au total, un pénis anatomiquement intact offrirait une expérience plus gratifiante pour la femme pendant le coit.
Une autre étude menée en 2003 va dans le sens de celle de 1999 puisque les femmes y souffrent plus souvent de sécheresse vaginale pendant les rapports sexuels avec des partenaires circoncis plutôt qu’avec des partenaires intacts.
En 2001, une étude danoise portant sur  5000 personnes est arrivée à la conclusion que les partenaires sexuels d’hommes circoncis ont :

  • deux fois plus de risque d’être sexuellement frustrées,
  • trois fois plus de difficulté à trouver l’orgasme,
  • huit fois plus de risque de ressentir des douleurs pendant les rapports sexuels.
Ce que les hommes circoncis disent :

« Le zguegue circoncis est mieux apprecié
par les nanas en général. »

Leur sexualité se serait améliorée sans complication chirurgicale.
Pas de regret lorsque c’est pour un problème médical, car l’homme va mieux après.
Un homme circoncis a plus de difficultés à la masturbation.
La jouissance entre circoncis et non est identique, car elle est principalement liée aux contractions prostatiques ;  la jouissance est également liée à la quantité de liquide accumulé dans le canal éjaculateur.
La personne circoncise peut se retrouver au bord de la jouissance sans y arriver, ce qui peut entraîner de la frustration, il va falloir compenser avec des mouvements plus violents ou l’acte va durer plus longtemps.

Ce que les hommes non circoncis disent :

Un homme qui se lave correctement  ne présente pas plus de risque  de MST
Le prépuce glisse de haut en bas et assure un confort à l’homme ainsi qu’à sa partenaire. Par contre, la circoncision en privant l’homme de ce mécanisme peut être à l’origine d’inconfort au moment d’un rapport sexuel.
En 2004, une étude de 38 hommes réalisée par le Docteur Denniston a comparé les rapports sexuels avant et après circoncision, résultat :
-22 hommes sur 38 soit 58 % ressentent une diminution du plaisir pendant les rapports sexuels et auraient préféré ne pas avoir été circoncis.

Certains hommes regrettent d’avoir été circoncis.

Bientôt une solution pour régénérer le prépuce après la circoncision
Reconstruction de prépuce.

Pour eux, des experts de la médecine régénérative travaillent sur la mise au point d’une méthode permettant de retrouver un prépuce fonctionnel. La plupart des hommes circoncis l’ont été à un âge trop jeune et n’ont pas pu décider de cet acte. Aujourd’hui certains le regrettent parce que le pénis est moins sensible et qu’ils ont moins de plaisir sexuel que les hommes non circoncis. Ils aimeraient revenir en arrière. Après avoir développé, un prépuce à partir de cellules sources de prépuce dans une matrice extracellulaire spécifique, il faudra reconstruire des nerfs périphériques pour permettre à l’homme d’avoir des sensations à son niveau.

Docteur Bina-Polinsky Fabienne