Il est important de définir des moyens pour prévenir le cancer de la prostate car il s’agit du quatrième cancer le plus mortel en France.

Parmi ces moyens , les conseils  diététiques  comptent.

1- MANGEZ MOINS

Pourquoi?

Les hommes qui ont un tour de taille ou un IMC *trop élevés sont plus à risque de cancer de la prostate. Chaque hausse de 10 cm du tour de taille augmente de 13 % le risque. Messieurs, gardez un tour de taille raisonnable.

2- MANGEZ MIEUX

C’est à dire :

 Apprenez à contrôler l’apport de graisses saturées ( viandes rouges grasses, beurre, lait entier, crème, yaourts et fromage ) dans votre alimentation.

Pourquoi ?

Une étude montre qu’un apport élevé en gras saturés, retrouvés principalement dans les aliments d’origine animale, provoque une activation des voies oncogéniques (gènes responsables du développement des tumeurs) impliquées dans la progression des cellules cancéreuses de la prostate. La consommation importante de graisses saturées double ou triple le risque d’avoir un cancer de la prostate. Si l’on a un cancer de la prostate, plus on mange de graisses saturées, plus on de risque de mourir de ce cancer.

Les hommes qui consomment trop de produits laitiers ont jusqu’à 2,3 fois plus de risque d’avoir un cancer de la prostate.

Favorisez :

Les poissons gras ( les poissons gras sont les poissons « bleus » comme le maquereau, le hareng, la sardine, le saumon, le thon… Ils ne sont d’ailleurs pas si gras que ça)

  Les légumes tels que les tomates  et pastèques riches en lycopène , les aubergines les pommes, le jus de grenade, le raisin, les fruits rouges riches en polyphénols et anthocyanes ( puissants anti-oxydants).

Préférez l’huile de soja  ou colza riche en vitamine E, graisse mono-insaturée  oméga3 riche en sélénium ( l’huile d’olive  est sans effet sur le cancer de la prostate ).

Pourquoi? 

On a observé que  les hommes qui consommaient du poisson  plus de trois fois par semaine présentaient  moins de  risque de cancer de la prostate, comparé à ceux qui en consommaient moins de deux fois par mois ( Terry P; Cancer 2001-Norrish AE.Br J Cancer 1999-Leitzmann MF. Am J Clin Nutr. 2004 ).

Les tomates ont un effet protecteur sur différents cancers.  Le risque de cancer de la prostate est réduit chez les  hommes consommateurs des aliments riches en lycopène comme la pizza (Francheschi S. Int J Cancer 1994-Giovannucci E.J Natl Cancer Inst 1995).

On a montré que le jus de grenade avait le pouvoir de bloquer la croissance des cellules cancéreuses de la prostate.

Cas particulier du brocolis riche en sulforaphane :  attention ! Le brocoli cuit ou surgelé perdrait toutes ses propriétés anticancer… le meilleur des cas, apprenez à consommer le brocoli cru, par exemple en apéritif trempé dans une sauce de votre choix, ou en salade accompagné de raifort, radis blanc ou noir, cresson ou encore de la moutarde (autres sources de myrosinase).

  • Le thé vert 
  • Des noix du brésil, des Bolets, l’ ail  et les oignons riches en sélénium 

Pourquoi?

La concentration de sélénium est faible dans le sol des régions où l’incidence du cancer de la prostate est élevée, et forte où l’incidence du cancer de la prostate est basse.

Une supplémentation en sélénium réduit de 63% le risque d’avoir un cancer de la prostate .

 

VOUS POUVEZ CHANGER VOS HABITUDES ALIMENTAIRES!

*Indice de Masse Corporelle, il se calcule simplement en divisant le poids (en kg) par le carré de la taille (m), une corpulence. Normale se situe entre 18,5 et 25.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *