EN STIMULANT L’ IMMUNITÉ.

Depuis deux mois, une épidémie de Coronavirus COVID-19 s’est propagée sur tous les continents depuis la Chine.

Les coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies infectieuses allant du simple rhume à des maladies plus sévères comme celle nommée Covid-19 due au nouveau coronavirus SARS-CoV-2 identifié pour la première fois en janvier 2020 en Chine.

Ces maladies infectieuses peuvent se transmettre, directement ou indirectement, d’une personne à l’autre.

Dans le cas du Coronavirus, la transmission se fait quand on tousse, qu’on éternue, qu’on discute par les gouttelettes ainsi expulsées et transmises par les mains. 

C’est pour cela qu’il est important de respecter les gestes barrières, les mesures de distanciation sociale et de se laver les mains.

Un virus est une particule microscopique infectieuse qui ne peut se répliquer qu’en pénétrant dans une cellule et en utilisant sa machinerie cellulaire. Le Coronavirus a un tropisme respiratoire, ce qui signifie qu’il va « coloniser » les cellules respiratoires.

Les symptômes principaux le plus souvent observés sont la fièvre ou la sensation de fièvre, et la toux.

L’organisme humain se défend contre les virus pathogènes en mettant en oeuvre l’ensemble de  ses  mécanismes de défense c’est à dire essentiellement son immunité cellulaire .

L’immunité, comme tout autre organe, a besoin de protéines, d’énergie, de minéraux et de vitamines pour bien fonctionner , pour assurer  ses fonctions de défense. Ces besoins sont clairement démontrés par la susceptibilité aux infections observée en cas de dénutrition et de carence. 

Puisqu’un lien existe entre nutrition, immunité et maladie infectieuse , voici des conseils pour stimuler votre immunité qui peut vous aider à combattre le Coronavirus.

Ces conseils peuvent surtout aider les individus vulnérables,  LES PLUS FRAGILES, ceux dont le système immunitaire n’est pas en mesure de réagir efficacement pour éliminer le Coronavirus.

1- Le Zinc.

Le zinc est depuis longtemps considéré comme un nutriment indispensable au fonctionnement du système immunitaire. Des études récentes ont montré que le zinc , non seulement, stimule l’immunité anti-virale, mais qu’il exerce aussi une action antivirale directe. Dans une certaine mesure, il empêche le virus de se répliquer dans la cellule qu’il a infectée.

Voici dans quel aliment le trouver 👉: Les aliments les plus riches en Zinc

Il est essentiel de veiller à ne pas manquer de cet oligo-élément.

L’apport journalier recommandé est de 10mg pour les femmes et de 12 mg pour les hommes. Il peut être plus élevé (15mg) en cas de régime végétarien.

Les doses plus élevées doivent être réservées aux personnes âgées, fragilisées, ou carencées en nutriments indispensables pour une réponse immunitaire optimale. La prise d’un complément alimentaire est alors mieux adaptée à la situation, puisque dans ces cas l’apport quotidien recommandé est de 20mg, 3 fois par jour avant les repas, pendant la période à risque.

2- La vitamine D

Des études ont montré qu’en l’absence de vitamine D, le système immunitaire ne démarre tout simplement pas. 

Les cellules de l’immunité ( les lymphocytes T) qui sont chargées de tuer les bactéries et les virus doivent d’abord trouver de la vitamine D dans le sang, la fixer sur un récepteur pour lancer leur processus de défense. En bref, la vitamine D permet l’activation du système immunitaire de défense.

On a aussi montré qu’une supplémentation en vitamine D améliorait la défense contre les infections. Les personnes prenant de la vitamine D avaient moins la grippe que celles qui prenaient un placebo (substance sans principe actif mais dont la prise peut avoir un effet psychologique bénéfique sur le patient).

Malheureusement, les sources alimentaires de vitamine D sont peu nombreuses. On la retrouve surtout en grande quantité dans les poissons gras comme le saumon, le hareng ou le thon. Les œufs, le lait, les boissons au soja ainsi que le foie de bœuf en contiennent également dans une moindre mesure. 

De manière générale, les aliments d’origine végétale, tels que les fruits et les légumes frais, ne fournissent que très peu de vitamine D au corps.

Après 60 ans et pendant les mois de faible ensoleillement, on recommande un apport journalier sous forme d’un complément vitaminique au milieu ou à la fin d’un repas comprenant des graisses pour une absorption optimale.

Un dosage de vitamine D dans le sang peut être effectué dans un laboratoire pour confirmer le déficit.

Une dose jusqu’à 3000UI/jour peut être nécessaire chez les personnes âgées carencées pour relancer leur défense immunitaire.

3- L-Glutamine

La L-Glutamine est un nutriment (un acide aminé) qui joue un rôle fondamental dans le soutien du système immunitaire, il est particulièrement important pour les cellules devant se diviser rapidement et constitue dès lors la source énergétique principale des lymphocytes lors de la réponse immune.  

La fonction du système immunitaire peut être compromise lorsque des quantités insuffisantes de glutamine sont disponibles.

Viande, poissons, œufs, produits de la mer, légumineuses, épinards, persil et oléagineux (noix, noisettes, amandes…) sont des aliments riches en glutamine. Il est également particulièrement utile pour assurer le bon fonctionnement des muqueuses et contribuer à maintenir l’intégrité de la paroi intestinale. Il faut savoir que 90% de la glutamine apportée par l’alimentation est utilisée par l’intestin, notamment pour le bon fonctionnement de son système immunitaire.

On estime que, dans nos sociétés modernes, une alimentation normale fournit de 5 g à 10 g de glutamine par jour.

Il faut suspecter une carence en L glutamine  en particulier chez  les personnes âgées amaigries qui ont perdu l’appétit.

Les besoins peuvent être fournis par un complément alimentaire à raison de 500 mg par jour ,3 fois par jour, 10 minutes avant les repas, pour relancer la défense immunitaire des personnes fragiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *