Grossir mon pénis c’est possible ?

Quelles que soient les civilisations, la taille du pénis a toujours symbolisé la performance et la fécondité.

Le sexe masculin est un signe de virilité par sa taille.

Chirurgie du sexe de l'homme - Esthétique Homme

Le pénis de l’homme est remarquable sur deux points : sa taille et l’absence d’os pénien. En effet, il est plus grand que celui de n’importe quel primate. Même le gorille qui pèse trois fois plus que l’humain, a un pénis beaucoup plus petit. Au repos, la verge de l’homme adulte a une longueur moyenne de 10 centimètres et un diamètre de 3 centimètres. En état d’érection, ces chiffres passent respectivement à 15 centimètres et 4 centimètres. Les variations dans la taille du pénis peuvent être considérables, le record de longueur atteignant 35 centimètres en érection ! Il n’y a pas de relation entre la dimension du corps et celle de la verge, et ce sont souvent les hommes les plus petits et les plus maigres qui sont dotés des organes les plus imposants.

Pas assez épais, trop court,
le pénis peut devenir source de mal-être.

Quand un homme juge son sexe trop petit, quand le regard des autres dans les vestiaires le dérange, il demande une opération de son appareil génital. Pour lui, avoir un petit pénis, ce n’est pas être viril, pas aussi viril que celui qui a un plus grand sexe.

Hormis dans les cas de micro-pénis, la dimension de la verge n’a pas d’impact
sur la qualité des relations sexuelles.

Chirurgie du sexe de l'homme - Esthétique Homme

La chirurgie du pénis (ou pénoplastie) existe pour aider à reprendre confiance en soi. Elle a pour objectifs l’allongement et/ou l’élargissement du sexe, elle est aussi banale que la chirurgie des seins chez la femme avec laquelle elle s’apparente : les femmes augmentent leur poitrine pour augmenter leur féminité.
Le diagnostic de micro-pénis sera avéré si la taille est inférieure en érection à 7-8 centimètres. Dans ce cas, c’est une chirurgie dite « réparatrice » qui est indiquée, donc prise en charge par la sécurité sociale. Dans tous les autres cas, où la taille de sexe de l’homme est parfaitement satisfaisante, l’intervention relève de la chirurgie esthétique et n’est donc pas remboursée.

La technique d’allongement du pénis

Objectif : Augmenter la taille de la verge au repos, pour un effet purement visuel. A noter, il n’y aura aucun gain sur l’érection.
Au repos, un sexe masculin adulte inférieur à 4 centimètres (micropénis) ne se voit plus que très rarement car l’anomalie est détectée et traitée précocement.
La plupart des hommes qui demandent un allongement du pénis ont soit un sexe de taille normale mais modeste, soit un sexe standard (10 cm de long au repos et 9 cm de circonférence) mais qu’ils jugent insuffisant.
Un trouble sexuel sous-jacent doit être recherché (éjaculation précoce, impuissance…) et traité.

La technique : Le terme allongement est en réalité inexact, car le pénis n’est pas allongé mais repositionné plus en avant. L’intervention se fait sous anesthésie générale et dure une heure (deux heures si on associe allongement et élargissement). Le praticien réalise une petite incision au bas du pubis, à la racine de la verge, incision en V, en Y ou en Z (« en accordéon » qui éviterait une mise en tension trop importante de la zone cicatricielle et qui permettrait un allongement cutané sans bride). Au travers de cette incision, le chirurgien va sectionner partiellement le ligament suspenseur du pénis qui soude le pubis aux corps caverneux. Le pénis est en quelque sorte détaché de l’os du pubis pour être réinséré en avant. On résèque parfois également les expansions du muscle crémastérien qui se contracte et fait rentrer la verge lorsque le sexe est soumis au froid ou que l’homme est sous le coup d’émotions intenses

Les suites : Les suites ne sont pas douloureuses, mais le sexe est très gonflé, oedémateux, bleu ; il retrouve un aspect normal au bout de 15 jours. Un slip de maintien permet de soutenir les organes génitaux et d’éviter une traction trop importante sur la cicatrice. Des médicaments sont souvent prescrits pour empêcher des érections réflexes pendant les premières semaines, érections qui pourraient provoquer une rupture des points de suture. Un repos sexuel est requis pendant un mois. Il faut compter une semaine d’éviction sociale.

Les complications : Le chirurgien doit impérativement respecter les corps caverneux, l’urètre, l’innervation et la vascularisation. Si la douleur est trop importante, si les symptômes post opératoires n’évoluent pas vers la régression en 15 jours, on pourra évoquer le plus souvent la possibilité d’une infection ou d’un hématome à évacuer, complications qui restent rares.

Le résultat : Il est définitif à la fin du premier mois. La verge peut avoir gagné entre 3 et 6 centimètres de longueur au repos (ce gain est quasi imperceptible en érection car la taille de la verge en érection est peu corrélée avec celle de la verge flaccide). La vie sexuelle peut reprendre quatre à cinq semaines après l’intervention, et que lorsque la zone est devenue totalement indolore. Les cicatrices sont dissimulées par les poils. Si, lors de l’érection le pénis pointe vers le bas, c’est que le chirurgien a trop coupé le ligament suspenseur, il faudra alors recréer un amarrage à la verge grâce à un ancrage métallique fixé dans l’os pubien.
Il faut compter environ 4000 euros.

Chirurgie du sexe de l'homme - Esthétique Homme

L’élargissement du pénis ou la lipopénisculpture :

La technique : Pour augmenter la circonférence d’un pénis, on fait appel à la technique de lipofilling, c’est-à-dire de remplissage avec des cellules graisseuses prélevées sur une autre partie du corps (cuisses mieux que abdomen).L’intervention commence donc par une aspiration de la graisse. Une fois centrifugée, la graisse prélevée est réinjectée par de fines canules entre la peau du fourreau de la verge et les corps caverneux sans les atteindre (entre 30 et 100 cm3 injectés). Le point d’entrée se situe au niveau du prépuce. On masse ensuite la verge pour que la graisse se répartisse de manière harmonieuse. L’intervention dure 45 minutes, elle peut se faire en ambulatoire sous sédatif. Pas de cicatrices.

Les suites : l’oedème et la sur-correction (obligatoire) font paraître la verge colossale (attention, la verge peut atteindre des dimensions qu’elle ne gardera pas du fait de la résorption de l’œdème et d’une partie de la graisse). Mais pas de douleur, sinon consulter. Les érections sont possibles dans les jours qui suivent l’intervention, et des médicaments ne seront pas prescrits pour les éviter. Des massages quotidiens de la verge peuvent améliorer la répartition de la graisse. La reprise des activités quotidiennes est effective 24 heures après l’intervention. L’abstinence sexuelle est de mise pendant trois semaines.

Le résultat est acquis entre deux à six mois. Il permet de gagner 2 à 3 cm de circonférence. La longueur de la verge au repos est parfois augmentée sous le simple effet de la pesanteur; en érection, la longueur ne change pas, mais son volume oui. La verge est plus large, mais également plus souple au toucher, car la graisse est un tissu mou. L’érection n’est en revanche pas modifiée. L’intervention ne rend pas impuissant .Des petits nodules peuvent apparaitre, des injections de corticoïdes les font aisément disparaître. Le changement de circonférence de la verge peut avoir une conséquence sur le décalotage et nécessiter une circoncision ultérieure. Attention aux variations de poids, si vous maigrissez, les cellules graisseuses risquent de fondre. Il ne faut pas opérer les personnes qui désirent faire un régime.
En définitive, il est difficile de prévoir le gain définitif, car c’est le métabolisme du patient et l’évolution de l’autogreffe chez celui-ci qui conditionnent le résultat.
Entre 2000 et 4000 euros par séance (une deuxième séance pourra être planifiée si la première correction ne suffit pas, pour rajouter de la graisse là où elle fait défaut, ou chez des hommes qui veulent encore augmenter le volume de leur sexe). Non remboursés par la Sécurité Sociale.

Les autres actes de chirurgie esthétique du sexe de l’homme.

La chirurgie du scrotum.

Le scrotum est aussi appelé les bourses qui sont les poches de peau qui contiennent les testicules.

Le lifting du scrotum.
Pour des hommes d’âge mûr dont le scrotum s’est distendu avec les années, ou pour ceux dont la jonction de peau entre le pénis et les bourses ne s’effectue pas à la base de la verge. Lorsque la “descente” des bourses est très importante, le lifting vient corriger cet excès cutané par une simple résection de peau.

L’augmentation du scrotum.
Une technique qui consiste à poser des prothèses esthétiques en silicone qui enveloppent les testicules pour leur donner un volume plus important tout en préservant leur fonctionnalité.

La posthectomie esthétique.
Elle consiste en l’ablation partielle ou complète de la partie de peau qui recouvre le gland (prépuce), uniquement à des fins esthétiques. Il ne s’agit pas d’une circoncision pratiquée pour des motifs religieux, ni d’une posthectomie médicale réalisée pour des raisons d’hygiène ou de traitement de certaines maladies. La cicatrice discrète se situe toujours à la base du gland. L’abstinence sexuelle est de 20 jours. L’opération n’est pas prise en charge par la sécurité sociale.

Chirurgie du sexe de l'homme - Esthétique Homme

La pénoplastie médicale

L’intervention d’élargissement et d’allongement du pénis par injection d’acide hyaluronique volumateur se fait au cabinet car cette technique n’est pas chirurgicale. Il n’y a ni incision ni suture.

Technique : L’application d’une crème anesthésiante sur le pénis pendant environ trente minutes rend la séance totalement indolore. L’injection d’acide hyaluronique entre la peau du fourreau de la verge et les corps caverneux se réalise en trente à quarante-cinq minutes. Le point dentrée se situe au niveau du prépuce. Une deuxième consultation de contrôle 15 à 30 jours après la première séance est prévue affiner si besoin le résultat : parfois besoin de rajouter de l’acide hyaluronique, parfois besoin d’enlever de l’acide hyaluronique. Enlever du produit se fait simplement et sans risque.

Les effets secondaires : Ils sont transitoires. Pendant quelques jours après la séance, douleur (piqûre), œdème et ecchymoses sont liés à l’injection. Pas d’arrêt des activités sportives, la reprise du travail est possible le jour-même. Les rapports sexuels même conseillés peuvent être repris après 24 heures

Les contre-indications : Gros terrain allergique. Maladies auto-immunes. Antécédent de granulome. Trouble de la coagulation sanguine. Une poussée d’herpès génital doit faire reporter la séance. (en cas de contre-indication : voir lipopénisculpture ci-dessus)

Les résultats : Le résultat est immédiat et encore plus visible à 72 heures. Le gain est fonction de l’anatomie de chacun et de la quantité injectée. L’élargissement est systématiquement évident avec un gain de 2 à 3 centimètres de circonférence généralement obtenu. Le pénis est alors plus lourd et visuellement il paraît plus long. Un allongement est effectivement constaté au repos par l’alourdissement du pénis et du fait qu’il se rétracte beaucoup moins au repos du fait de la présence du produit. Le pénis paraît visuellement plus imposant. En érection, le pénis paraît aussi plus large. Par conte le pénis n’est pas plus allongé en érection.

Durée : L’acide hyaluronique étant un produit résorbable, le gain diminue de 20 à 30 % en 1an et demi. Il faut renouveler l’intervention plusieurs fois, tous les 2 ans environ, si on veut maintenir le résultat (le résultat de la lipopénisculpture – voir ci-dessus- est plus durable dans le temps sans nécessiter de nouvelles interventions).
Il est rare d’utiliser moins de 7 seringues d’acide hyaluronique pour un gain de 2 à 3 centimètres de circonférence. Le prix est variable entre 2000 à 3500 euros. Non remboursés par la sécurité sociale.

Attention !

Contrairement à ce que l’on peut voir sur certains sites internet, il n’existe à l’heure actuelle aucune crème ou comprimé qui puissent agrandir ou élargir le sexe de l’homme au repos.

Docteur Bina-Polinsky Fabienne
Pour
Esthétique Homme