En montant les 3 étages, (sans ascenseur !) qui allait me conduire chez Antoine je me rappelais notre première rencontre au salon de la Bande Dessinée en avril 2015 à Villers-lès-Nancy en Lorraine. Loin des files d’attente qui se formaient devant les stands des auteurs renommés, Antoine nous avait présenté un peu timidement son dernier CD qu’il avait entièrement autoproduit. Chez Esthétique Homme, ce genre de personnage, ça attise notre curiosité.

Antoine HLT - Esthétique Homme

C’est donc le souffle court que j’arrivais enfin devant sa porte.

Bonjour Antoine comment ça va ?

“Très bien, merci. Même de mieux en mieux. Avant j’étais professeur de français et ça n’allait pas du tout. Maintenant même si j’ai divisé mon salaire par trois et ma surface de vie aussi, ce n’est pas grave. Ce qu’il me faut c’est de la disponibilité pour créer. C’est cela qui est important pour moi.”

Dans ce petit studio sous les toits, en écoutant Antoine, je me suis rappelé ces quelques paroles de la “Bohème” d’Aznavour “… Et si l’humble garni Qui nous servait de nid Ne payait pas de mine …”.
La bohème, c’est la vie qu’à choisie Antoine, ou peut-être n’est-ce qu’une évidence.

“J’ai baigné dans une ambiance artistique familiale. Mon père écrit des pièces de théâtre et ma mère fait du chant lyrique.

Depuis tout petit je ne savais pas encore écrire que je demandais à mon père de prendre sous la dictée des histoires que je lui racontais. Je chantais dans mon petit magnéto, je faisais des bandes dessinées …”

S’il veut bien avouer un héritage familiale pour son gout de la création, il revendique fortement sa passion pour les artistes musicaux des années 80. Ses étagères regorgent de 45 et 33 tours, c’est impressionnant. (Pour les plus jeunes d’entre nous, le 45 tours est un disque vinyle contenant un chanson sur chaque face et le 33 tours contient un album entier – NDLR).

Antoine HLT - Esthétique Homme

“A l’adolescence parmi tout ce que j’écoutais, je me suis rendu compte que ce qui me plaisait le plus c’était les chanteurs des années 80. A l’époque je faisais beaucoup de brocantes, j’ai acheté mes premiers disques (des vinyles!) et depuis je n’arrête pas.

J’adore les sonorités et les mélodies de ces années là. Beaucoup de synthés et de basses électroniques que je réutilise dans mes chansons de façon rétro, mais volontaire.”

Quand il compose ses chansons il part d’une mélodie qu’il enregistre immédiatement sur son dictaphone. Ensuite les mots arrivent, … puis les phrases. Il imagine les arrangements qu’il propose à ses partenaires musicaux. Il est présent à chaque étape de la composition. C’est qu’Antoine est un vrai artiste touche à tout.  C’est simple dès qu’il aime quelque chose il faut qu’il le fasse.

“La chanson prend le dessus parce qu’elle me permet de conjuguer les différentes facettes de ce que j’aime faire. Ecriture des paroles, composition de la musique, dessin de la pochette, réalisation du clip vidéo.”

Parallèlement, il participe à la rédaction du “Nouveau Jour J” ancien journal étudiant devenu alternatif en provoquant l’indignation sur certains faits de société. Il y contribue en tant que dessinateur et correcteur.

Antoine HLT - Esthétique Homme

“Je ne suis pas particulièrement militant, je suis plus sympathisant. J’aime être le petit caillou dans la chaussure. C’est une autre facette de ma personne ! Mais quelque part tout est lié.”

 A n’en pas douter, le chromosome de l’artiste coule dans les veines d’Antoine. Il voue sa vie à la création, dans n’importe quel domaine que ce soit. Il a des projets plein la tête, un album d’une dizaine de chansons est en préparation, un ouvrage en phase d’écriture, … Et même si de son propre aveu il ne recherche pas la gloire, on suivra de près sa carrière qui je suis sur ne manquera pas de nous étonner.


En savoir plus sur Antoine et ses projets : http://www.antoine-hlt.com/

Summer Love – 2013

Love is Lol – 2014