Votre visage est fatigué, il a peu d’éclat, il est inexpressif, triste, votre teint est gris, sombre, il manque d’attrait.Vous n’avez pas bonne mine.

 

Pourquoi ?
Votre peau n’est pas en bon état en raison d’une mauvaise santé. Vous travaillez beaucoup, vous êtes dynamique, mais voilà un rythme de travail trépidant peut retentir sur le teint ! Et à la fatigue peuvent s’ajouter du stress, des nuits trop courtes, une alimentation déséquilibrée, le manque d’exercice physique, le rasage quotidien sans oublier le tabac responsable d’une mauvaise oxygénation de la peau qui rend le teint terne. Un teint terne est souvent l’apanage des fumeurs.

La fatigue affecte la totalité du corps dont fait partie la peau. Lorsqu’apparaissent des douleurs musculaires, des crampes, des tremblements, des troubles du sommeil, des difficultés d’attention, de mémorisation, de concentration, des troubles digestifs, une diminution de l’activité sexuelle, irritabilité, difficultés relationnelles, anxiété, démotivation, hyperémotivité, palpitations, troubles visuels,… alors vous avez le droit de déclarer : « je suis fatigué ».

En conséquence, la peau la peau ne fait que refléter votre mauvais état et vous avez les nerfs à fleur de peau.

Qu’est ce qu’un peeling?
Il s’agit d’une  technique  de médecine esthétique dont le but est de donner un coup d’éclat au visage en appliquant une solution active sur la peau pour en améliorer l’aspect en éliminant de façon contrôlée les couches superficielles de l’épiderme. Les peelings stimulent le renouvellement cellulaire pour rajeunir la peau. Ils doivent toujours être associées à une bonne hygiène de vie, et peuvent aussi compléter les produits cosmétiques « bonne mine » utilisés à la maison, quand on n’en est pas assez satisfait ou lorsqu’on veut un résultat plus rapide.

Le peeling, de l’anglais  to peel : faire peler, éplucher, est une technique chimique (et non pas mécanique comparée à la microdermabrasion) d’exfoliation relativement douce car superficielle, qui ravive le teint, améliore la texture cutanée, et efface les tâches brunes.

Quels sont les produits utilisés ?
L’acide glycolique, ou le TCA (acide trichloracétique faiblement concentré) un peu plus efficace.

Quelque soit le produit chimique utilisé, une fois appliqué sur la surface de la peau à l’aide de cotons tiges, il va  pénétrer et entrainer des modifications biochimiques de la partie superficielle de la couche cornée qui va ensuite peler.

  • Avant la séance, la peau est préparée pendant 15 jours en appliquant chez soi un crème exfoliante à base d’acides de fruits que vous aura conseillée le médecin.

Que ressent-on pendant et après un peeling?

  • Pendant la séance chez le médecin, le produit appliqué sur la peau va provoquer de légers picotements rendus supportables grâce à une ventilation d’air frais sur le visage.
  • A la fin de la séance, le médecin appliquera une crème bien hydratante ; pendant une heure, le visage est légèrement rouge.

Dans les jours qui suivent,  il est  essentiel de bien hydrater sa peau car une impression de tiraillement est généralement ressentie : application d’une crème hydratante et  réparatrice matin et soir à domicile.

La peau pèle au 5 ème jour post peeling ; le coup d’éclat est là au 7 ème jour.

Pas d’éviction sociale, mais pas d’exposition solaire sans écran total pendant  15 jours.

Selon les résultats obtenus, l’effet désiré, et l’état de la peau au point de départ, il est possible de renouveler les séances, 1, 2, 3 ou 4  séances  à raison de 1 séance par mois.

Quels résultats peut-on espérer?

Cela dépend su nombre de séances pratiquées et du type de peeling réalisé.Dans tous les cas, le résultat du peeling est prolongé par l’utilisation d’une cosmétique adaptée.

Combien de temps durent les résultats?

Les effets se mesurent tout au long des 3 mois  qui suivent le peeling. Le résultat est permanent car il est d’origine naturelle puisqu’induit par des mécanismes  physiologiques de réparation de la peau.

 

Les contre-indications :
Roacutane ® (traitement anti acné par voie orale), acné en phase inflammatoire, peaux bronzées ou très mates, herpès, ou maladie dermatologique déclarée.

Les risques sont très faibles : risque de tâches brunes, ou de cicatrices si le peeling dépasse le niveau superficiel suffisant pour le coup d’éclat.

Il est alors frappant de constater, des mois plus tard, la luminosité persistante de la peau et l’éclaircissement du teint. Par ailleurs un effet collatéral sur la chevelure est fréquemment observé : moins de cheveux qui tombent  et meilleure qualité capillaire.

 

Les peelings dermatologiques permettent aussi de corriger  les ridules de la patte d’oie,

les tâches pigmentées, les  peaux grasses, les pores dilatés. 

Il est conseillé  de renouveler  tous les ans une série de peelings  

dans un but anti-âge pour  prévenir les effets du temps.