Tout savoir sur le laser dépilatoire

Qu’est ce qu’un laser?

épilation laser - Esthétique Homme

Découvert en 1954, le laser, ou Light Amplification by Stimulated Emission Radiation, est un générateur de rayons lumineux formé de vibrations simultanées. Cette lumière est d’une seule couleur, et l’énergie transportée peut être concentrée en un seul point.

Le laser a trouvé sa première application en ophtalmologie en 1962, dans les interventions de la rétine. Il est maintenant employé en dermatologie, en Laser Dépilatoire - Esthétique Hommemicrochirurgie, en dentisterie et en chirurgie et médecine esthétique. On distingue des lasers vasculaires qui traitent tout ce qui est rouge, les lasers pigmentaires pour les tâches pigmentées et certains tatouages, les lasers chirurgicaux utilisés comme bistouri électrique ou pour lisser les rides, le laser Erbium pour les rides, et les “lasers Alexandrite” (longueur d’onde 755 nm) ou “laser Yag” (1O64 nm) destinés à l’épilation définitive (on estime le pourcentage de non repousse à 1 an de 80 à 90 %).

Le laser Alexandrite ou le laser Yag émettent sur la peau un faisceau lumineux via une fibre optique. Cette lumière pénètre à quelques millimètres de profondeur, puis se transforme en chaleur au contact des pigments foncés contenus dans les poils, et présents dans le derme en fonction du phototype. Conduite par les pigments jusqu’au bulbe, elle entraîne la destruction thermique des cellules responsables de la pousse.

Toutes les zones du corps et tous les types de peau peuvent être épilés au laser, sans douleurs ni effets secondaires. Par contre, il n’existe pas de solution laser pour les poils blancs qui ne contiennent pas de pigment. Pour ceux là, il n’existe actuellement encore qu’une seule solution, l’épilation électrique, méthode plus longue et plus douloureuse que l’épilation laser.

Pour qui ? Pour quoi ?

Jusqu’à présent, seul le laser Alexandrite, utilisé pour des peaux claires et poils foncés, donnait les résultats escomptés. Désormais, le laser Yag offre une action identique sur les peaux mates à noires.

  • Pour les barbes irritées par le col des chemises parce qu’elles descendent trop bas dans le cou, ou celles inesthétiques qui recouvrent les pommettes. Mais également pour traiter les poils incarnés qui repoussent sous la peau après le rasage. Et puis, pas de barbe, pas de rasage !
  • Pour redessiner une nuque.
  • Pour un dos velu comme un singe ! Car si certaines femmes sont attirées par le dos poilu d’un homme, qu’elles considèrent comme érotique, d’autres trouvent cela repoussant, et préfèrent le contact sensuel d’une peau lisse quand elles étreignent leur amant.
  • Pour un torse trop fourni en poils. La poitrine large et plate, parfois velue de l’homme contraste avec celle de la femme, elle constitue l’un des symboles physiques de sa masculinité. Mais trop velue, elle peut aussi faire penser à la “bête”.

Le déroulement d’une séance de laser dépilatoire.

Dans les 2 cas, Alexandrite ou Yag, on pratique un balayage de la surface cutanée à traiter par une succession de spots. En moins d’une seconde chaque impulsion détruit un grand nombre de follicules, sans endommager les tissus environnants. La durée d’une séance varie énormément selon la surface à traiter, sa sensibilité , et la densité pileuse.
Il faut compter en moyenne quinze à trente minutes pour le visage ou la nuque, 60 minutes pour un dos ou un torse.

Le nombre de séances de laser dépilatoire.

Il dépend de la zone, de la quantité de poils à traiter, mais également de la carnation. Le laser Alexandrite et le laser Yag ne sont actifs que sur les poils en phase de croissance, soit environ 1/3 des poils visibles.
Il faut prévoir environ 7 séances d’attaque toutes les 6 semaines, puis 3 autres de consolidation, espacées de quelques mois, pour obtenir un résultat de longue durée, à entretenir ensuite avec une séance de temps en temps.

Est ce que cela fait mal ?

Le ressenti est très personnel. Selon les zones traitées, l’application d’une crème anesthésiante permet de réduire sensiblement la sensation désagréable.

Les suites

Un traitement efficace peut provoquer une légère rougeur ou un petit gonflement sur certaines parties du corps plus sensibles. L’un comme l’autre disparaissent au bout de quelques heures.