En France, 150 000 personnes vivent avec le virus du SIDA, dont  30 000 sans le savoir. Chaque année, plus de 6000 nouveaux cas sont  diagnostiqués. Pour faciliter le dépistage, depuis le 15 septembre 2015, des autotests de dépistage du VIH sont disponibles dans les pharmacies (uniquement), en ligne ou pas. Toute personne, majeure ou mineure, peut l’acheter, le test est délivré sans prescription. Le prix de ce test est libre entre 25 et 28 euros. Le prélèvement et l’interprétation sont directement effectués par l’intéressé.

Très bonne initiative du ministère de la Santé qui compte toucher les personnes vivant loin des centres spécialisés, ou celles qui ne souhaitent pas faire ouvertement cette démarche.

Cependant, l’Ordre des Médecins juge insuffisant les informations délivrées sur la notice de ce test et  émet quelques réserves.

Il faut rappeler que si le test est effectué moins de trois mois après un risque, il peut être faussement négatif. Il faut en effet trois mois, voire six mois, pour que les anticorps VIH soient en quantité suffisante pour être détectés. Un résultat négatif doit donc conduire à refaire un nouveau test de dépistage trois mois après le premier pour avoir la certitude d’être non contaminé et donc non contaminant.

Si le test se révèle positif, le VIH fait toujours peur, la personne seule face au diagnostic peut être submergée par l’angoisse. Voyez votre médecin, il  vous éclairera du mieux possible, il vous guidera, vous accompagnera et vous prendra en charge.

Un résultat positif doit être prescrit et confirmé par un test de laboratoire.

Le test n’est pas fiable c’est-à-dire qu’il peut être faussement négatif pour les personnes séropositives traitées, et ainsi participer à la tromperie d’un partenaire.

Attention ! De faux autotests sont en vente sur Internet. Ils sont souvent proposés dans le cadre de promotions avec d’importants rabais. Ils ne sont pas conformes aux normes CE, ils présentent un risque majeur en terme de fiabilité.

DOCTEUR BINA-POLINSKY Fabienne

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *