Conçu au début du XIX ème siècle par Levi Strauss 

A l’origine  vêtement de travail,  il  peut se porter de nos jours avec une veste de costume! C’est dire que l’image du jean a évolué pendant toutes ces années.

Le jean

Dans l’Europe de l’après-guerre, encore bien plus qu’aux USA, il a heurté et choqué les parents. Ce concept de vêtement grossier leur était inconnu. Pour la Jeunesse révoltée  au contraire, il a représenté le symbole de la liberté et de l’aventure importé d’Outre Atlantique.
Vers la fin des années 1960, le jean a été admis socialement. Ce succès a encouragé les stylistes  à tailler des pantalons dans le même matériau. L’idée de jean de grand couturier se répandit.
Les branchés des années  1980 le portent avec  une veste sport et des chaussures de prix.  Lentement mais sûrement,  le pantalon de toile bleue devient un élément incontournable de la tenue décontractée chez les adolescents et les jeunes adultes.
Parmi tous les jeans, le 501 Shrink-to-fit est le plus mythique; dans les années 1980, sa coupe droite contrastait nettement avec les pantalons larges avec pinces à la ceinture qui étaient alors en vogue. Y a t il encore des personnes qui ne  le possèdent pas? on le voit sur des personnes de  tout âge, portés dans presque toutes les circonstances. Le  dernier bastion de la résistance est en définitive le monde des affaires.
On peut le porter avec une veste de costume et une cravate, des chaussures Repetto façon Gainsbourg.

A éviter : le jean à délavage trop prononcé, le jean trop slim, des poches arrière trop grandes ou trop voyantes.