Young man on the beach

COMMENT S’EN DEBARRASSER :TOUTES  LES TECHNIQUES ET

MISE AU POINT SUR LES INDICATIONS DE L’EPILATION LASER

LA PILOSITÉ DU DOS EST LA MOINS BIEN TOLÉRÉE. PEU AVANTAGEUSE, ELLE PEUT ÊTRE SOURCE DE GÊNE.

Le fin duvet qui courait adolescent le long de votre échine s’est transformé en gros poils sur le dos et les épaules, voire, pour les moins chanceux, en moquette. C’est normal.

Le dos est l’une des parties de notre corps que nous voyons le moins.

Que pensent les femmes  qui le voient? Les femmes ont des avis partagés. Certaines le considèrent comme érotique. D’autres le rapprochent du singe et le considèrent comme plutôt repoussant. Ces dernières affirment aussi qu’elles préfèrent le contact sensuel d’une peau lisse quand elles étreignent leurs amants.

Un sondage mené par l’internaute (http://www.linternaute.com/homme/soins-beaute/que-pensent-les-femmes-de-vos-poils/pilosite.shtml) permet de réaliser que près de 50% des femmes aiment les hommes avec une faible pilosité, et que plus elles sont jeunes et moins elles aiment les poils puisque ce résultat atteint 61% chez les moins de 25 ans. Pour près de 40% d’entre elles, les poils sur le dos et les épaules les gênent un peu, mais ne les troublent pas plus que ça. Elles sont même 26% à s’en moquer. 23% sont gênées et ont proposé l’épilation.  Les plus gênées sont les plus jeunes puisque les moins de 25 ans sont 40% à déclarer qu’elles ont proposé à leur compagnon  d’épiler ces poils (33% chez les 26-35ans). Enfin 12% des femmes détestent ça

En définitive,  les filles qui couchent avec vous ne sont pas vraiment dérangées par vos poils sur le dos.

Mais, vous, ça vous dégoûte. Indépendamment d’un phénomène de mode, indépendamment du regard des femmes, la majorité des hommes vit très mal le fait d’avoir leur dos et leurs épaules couverts de poils. Sur le torse, pourquoi pas, mais sur le dos, non !

« C’est vraiment complexant surtout pendant les vacances ».

Pourquoi vous, avez-vous plus de poils sur le dos que vos amis?

Ce n’est pas pathologique, c’est comme avoir des cheveux frisés ou roux, c’est vous !

Comment faire pour s’en débarrasser ?

D’abord un bon conseil, ne les raser jamais même si la technique vous paraît tentante : indolore, pas chère, pas compliquée, rapide juste avant d’aller à la plage. Très rapidement dès le deuxième jour, les poils repousseront et durs. Combien de fois ai-je entendu « j’ai eu le malheur de raser et maintenant j’en ai beaucoup plus qu’avant.» !

A moins d’être contorsionniste, il vous faudra toujours une aide.

             La tondeuse à sabot : geste moins agressif que le rasoir, indolore, mais l’effet ne dure pas longtemps.

Remarque : Pour atteindre les poils au milieu du dos sans aide, il existe désormais des tondeuses spécialement adaptées pour les poils dans le dos. Equipées d’un manche télescopique et d’un axe, elles peuvent aller dans les zones les moins accessibles sans efforts. Une opération simple et peu coûteuse mais qu’il faudra répéter régulièrement si vous souhaitez bien maîtrise la technique.

 61+buLqd+lL._SX425_Epilation rasoir  pour le dos

Je me facilite la tâche, je commande 

         

         

 

         • La crème, le gel ou le spray dépilatoire : le résultat peut durer une semaine. Solution indolore, pas chère, et rapide, à déconseiller cependant aux peaux sensibles .Bien lire le mode d’emploi et respecter le temps de pose. Bien rincer à l’eau.

61RL5NS7NyL._SL1045_

 

Nair – 500758 – Crème Dépilatoire – Gel-Crème Formule Contact pour Homme – Tube 200 ml + Spatule

20,48 euros

Ça me plaît, j’achète 

         

 

           • La cire froide : existe en bandes toutes prêtes (chauffer entre ses mains, appliquer, arracher) ou en pot (plus compliqué, plus coûteux que les bandes mais peut être plus efficace à condition d’être bien utilisé). Solution qui fait mal. Bien désinfecter après l’épilation pour diminuer le risque de boutons.

            • L’épilateur : douloureux parce que les bulbes pileux sont arrachés, le résultat dure plus longtemps et la peau reste plus douce. Plaques rouges pendant plusieurs jours. Petit investissement au départ pour l’achat.

 

Services professionnels

           • La cire chaude : en institut, à faire régulièrement toutes les 3 ou 4 semaines, voire toutes les 2 semaines pour une forte pilosité. Possibilité de boutons pendant 2 ou 3 jours, rien de grave. N’importe quel institut qui indique «épilation dos» convient. Les parties les plus douloureuses sont la nuque et les reins. Ne vous tondez pas, et rasez-vous encore moins avant. Après chaque douche, passez-vous le dos au gant de crin pour prévenir les poils incarnés.

Arguments pour : épilation impeccable. Aucun effort à fournir, très rapide et très efficace.

Arguments contre : les hommes n’aiment pas aller dans les instituts pour femmes. Ca revient cher. C’est douloureux.

              • L’épilation laser, chez un médecin.

Les techniques d’épilation classique présentent une véritable corvée et sont souvent responsables de boutons et de poils incarnés. L’épilation laser représente un véritable progrès, onéreux c‘est vrai, mais efficace et durable pour les bonnes indications.

Deux types de demandes :

  • Un simple éclaircissement ayant pour but la réduction d’une pilosité très développée qui ne nécessite généralement que 4 séances. En cas de repousse, il suffira de refaire une séance d’entretien
  • Epilation totale : il s’agit d’une épilation intégrale qui peut nécessiter initialement entre 7 et 9 séances en fonction de la couleur des poils.

Attention ! La pilosité du dos chez l’homme a la particularité d’être instable et d’augmenter à partir de 25 ans jusqu’à la cinquantaine, pour connaître ensuite une stabilisation. Chez l’adolescent l’épilation laser du dos ne sera pas définitive. Chez l’homme jeune, des séances de rappel seront nécessaires après le traitement initial à raison de une séance tous les 1, 2, 3 ou 4  ans jusqu’à 50 ans.Concernant les hommes dont la pilosité est stabilisée aucun besoin d’entretien.

Ce qu’il faut aussi savoir avant de se lancer.

Sur les épaules et le dos, les poils doivent poils être contrastés avec la peau (l’idéal : poils foncés et épais sur une, peau claire).

– quand la pilosité est exclusivement composée de poils terminaux (poils longs, drus, épais et pigmentés), sans poils intermédiaires (poils plus courts et moins pigmentés que les poils terminaux). Une dizaine de séances (1 séance tous les 2 mois), puis une séance tous les  un, deux  ou trois ans (du fait de la stimulation hormonale du dos de l’homme qui peut se prolonger jusqu’à la cinquantaine), sont nécessaires pour obtenir des résultats quasi- définitifs avec en moyenne 80% des poils terminaux éliminé, parfois 95% voire plus chez 9 patients sur 10, et une amélioration franche chez les autres .Il n’y a pas plus efficace comme technique dans cette indication.

– quand la pilosité est composée de velus (duvet, c’est à dire poils doux, fins presque invisibles) et de poils terminaux épars, avec ou sans poils intermédiaires, on augmente la pilosité chez 9 patients sur 10. Le médecin récusera impérativement ces patients: la stimulation est prévisible.

– quand la pilosité est composée d’un mélange de velus, de poils terminaux et de poils intermédiaires, le bilan est au mieux une transformation des poils terminaux en poils intermédiaires (les poils s’affinent mais ne sont pas détruits), sans affecter significativement le nombre de poils visibles. On peut même transformer les velus en poils intermédiaires (le duvet devient plus visible). Le rapport risque bénéfice est à discuter avec ces patients selon les proportions respectives de poils terminaux et intermédiaires.

Dès que les bénéfices cessent, il faut arrêter les séances ou accepter que celles-ci soient de pur confort, sans aucune visée définitive. La réduction de la densité pilaire sera alors une fonction du vieillissement et non du nombre de séances.

Attention ! Les épaules et le dessous de la nuque sont des zones où la stimulation peut être spectaculaire. A l’inverse, le bas du dos (zone sacro-lombaire) s’épile facilement (peu de poils intermédiaires).

Les résultats sont meilleurs, avec moins de stimulations,  chez les hommes noirs et métis.

Attention ! Pour n’importe quelle épilation laser, même en cas d’indication classique et parfaite, il existe toujours des échecs quasi complets inexpliqués. Ces cas sont de moins de 1% si l’on définit l’échec par un maintien quasi identique de la couverture pilaire, mais ils existent. De même que des réussites improbables peuvent exister

Vous trouverez les illustrations des techniques citées ci-dessus dans notre article

                                                        http://www.esthetiquehomme.com/epilation-intime-lhomme/

   Dr Bina-Polinsky Fabienne