Si des plaques roses, parfois à peine visibles, ou au contraire franchement rouges, toujours rugueuses avec des lamelles qui se détachent de la surface de la peau, sont apparues sur les zones grasses  de vos cheveux, de votre visage (racine des sourcils, entre le nez et les lèvres, ailes du nez, les oreilles), ou de votre buste, vous avez peut-être une dermite séborrhéique  désagréable à cause des démangeaisons qu’elle peut parfois occasionner, et surtout très gênante sur le plan esthétique. 

La dermatite séborrhéique  ne doit  pas être confondue avec le psoriasis.

Si vous éprouvez ces symptômes, prenez rendez-vous avec votre médecin pour obtenir le bon diagnostic et le bon traitement.

Il n’y a pas de test pour diagnostiquer la dermite séborrhéique. Parfois le médecin gratte un peu de  peau, le mélange avec un produit chimique et le regarde sous un microscope pour déterminer s’il y a une infection fongique. De même, une biopsie de la peau (une procédure dans laquelle un petit échantillon de peau est prélevé) peut être nécessaire pour exclure les autres maladies cutanées.

La dermatite séborrhéique  est une maladie cutanée sans gravité  qui  évolue par poussées , et elle peut durer plusieurs années.

Elle concerne entre 3 % et 5 % de la population et en général entre 18 et 50 ans..

Ce n’est pas une maladie contagieuse, même si elle est provoquée par la prolifération excessive d’une levure naturellement présente sur la peau et le cuir chevelu : Malessezia furfur, une sorte de champignon qui affectionne particulièrement les zones grasses de la peau.

N’importe qui peut l’avoir, mais à la condition d’avoir un terrain favorable : présence excessive de cette levure sur une peau grasse et STRESS ( qui n’est pas toujours conscient).

A la moindre  contrariété, les sourcils  et les ailes du nez se couvrent de plaques rouges parsemées de croûtes jaunâtres . Ces plaques signalent à votre entourage que vous avez des contrariétés,  et plus ces plaques sont rouges, plus les contrariétés sont importantes . De quoi donner des complexes ! 

Quand il n’y en a pas, c’est que tout va bien.

La dermite séborrhéique est par excellence la dermatose de stress.

On peut ainsi comprendre que la dermite séborréhique qui revient à chaque coup de stress, ne peut pas se traiter définitivement.

Pour limiter les rechutes, il faut apprendre à gérer son mental.

Mais il faut aussi soigner :

  • SA PEAU GRASSE:

Tout d’abord, il faut éviter au maximum d’irriter la peau. Lorsque les lésions sont présentes, la peau devient très fragile et elle ne supporte plus rien, pas même l’eau. ÉVITER un crème  qui finira toujours par irriter. 

En cas de symptômes modérés , préférez des pulvérisations  plusieurs fois par jour d’eau thermale ou solutions à base d’eau thermale et de zinc.

 

EAU THERMALE BIO JONZAC SPRAY 2,08 EUROS 

Amazon 👉 Je clique , j’achète maintenant.             

 

En cas de manifestation plus voyantes,  on peut essayer, et prudemment  en touches légères, des crèmes contenant  du zinc et des acides de fruits pour leurs propriétés exfoliantes.

Bioderma – SEBIUM Global – 30 ml.    12,27 EUROS.  

Amazon. 👉 Je clique, j’achète maintenant.      

 

 

En cas de plaques rouges  inflammatoires, les antifongiques sont recommandés deux à trois fois par jour au début, puis moins  souvent  mais pendant  plusieurs mois sur prescription médicale. Jamais arrêter brutalement, même si on croit être guéri, sinon gare au risque de rebond!

 

  • SES CHEVEUX :

Au niveau capillaire, il faut appliquer un shampoing antifongique au kétoconazole ( Nizoral ® en vente en pharmacie). Cet actif permet de diminuer la quantité du champignon aggravant la dermite séborrhéique. Il est également important de veiller à bien traiter les pellicules du cuir chevelu de manière régulière.

 

Sans prescription, un shampooing  bio anti-pelliculaire au gingembre 400 ml.  19,43 EUROS 

Amazon    👉 Je clique, j’achète maintenant.       

 

 

 

Sans prescription, Shampooing contre la dermite séborrhéique par Dr. Cabello 370ml

15,49 EUROS Amazon👉 Je clique, J’achète                                                     

 

 

       

 

Les gestes à éviter 

en cas de dermite séborrhéique

Pour réduire les rougeurs et éviter que cette maladie de la peau ne se propage, il faut respecter certaines mesures :

  • Ne pas gratter ni tenter d’arracher les squames et les petites peaux mortes.
  • Éviter de toucher les zones sensibles et de mettre trop de choses sur sa peau. 
  • Pas de cortisone
  • Ne pas changer sans cesse de crèmes et de produits nettoyants

   

Les médecines alternatives. 

L’homéopathie et un traitement local par photothérapie.

La dermatite séborréhique peut bénéficier d’un traitement par la lumière administré au cabinet du médecin .

Les séances sont indolores, et ne provoquent aucune éviction sociale. Elles peuvent être réalisées en toute saison y compris durant l’été même sur peaux bronzées. La fréquence des séances varie selon l’indication (en moyenne 1 séance/semaine pendant 1 mois). Une évaluation des résultats à l’issue du premier mois est réalisée.

Le coût dépend des indications. Dans l’état actuel des choses, aucune prise en charge des Caisses d’Assurance Maladie n’est possible pour cette stratégie thérapeutique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *