Cet article ne s’adresse pas à ceux qui sont à l’aise avec le tabac, qui n’y trouvent que des aspects positifs, et qui ne veulent pas changer.
Mais, il ne leur est pas interdit de le lire, un jour qui sait ?

Tandis que vous, vous vous sentez concernés. Vous aviez annoncé :

« D’ici un mois, je ne fumerais plus ! »

Arrêter de fumer faisait partie de vos bonnes résolutions pour la nouvelle année. Mais voilà,  vous  fumez encore.

Arrêter de fumer - Esthétique Homme
Etiez-vous vraiment motivé pour arrêter de fumer?
Est-ce que c’était le bon moment pour décider?
Vous pouvez évaluer votre motivation en répondant à  deux questionnaires : celui de Richmond et de Khimji.

Test d’évaluation de la motivation d’après RICHEMOND

Aimeriez-vous arrêter de fumer si vous pouviez le faire facilement ? 

Non 0
oui 1

Avez-vous réellement envie de cesser de fumer ?

Pas du tout 0
Un peu 1
Moyen 2
Beaucoup 3

Pensez-vous réussir à cesser de fumer dans les 2 semaines à venir ?

Non 0
Peut-être 1
Vraisemblablement 2
Certainement 3

Pensez-vous être un ex-fumeur dans 6 mois ?

Non 0
Peut-être 1
Vraisemblablement 2
Certainement 3
  • Score : > 8   Bonne motivation
  • Score : 6-8  Moyenne motivation
  • Score : <5    Motivation faible

Test d’évaluation de la motivation d’après KIHMJI
(Journal of Smoking Related Disorders 1994.5 (s), p.241-246)

Arrêter de fumer est-il important pour vous ?

Très important 5
Assez important 3
NON/ peu important 1

Quelle influence ont eu les autres sur votre décision d’arrêt ?

Faible ou nulle 5
Moyenne 3
Grande 1

Quelles chances de succès vous donnez vous si vous essayez d’arrêter ?

Fortes 5
Moyenne 3
Douteuse 1
  • Score : 12-15  Action
  • Score : 7-11    Préparation action
  • Score : <6        Indécision, faible chance de succès

La motivation est considérée comme bonne si le score est supérieur ou égal à 12.

Pour 100 000 euros, arrêteriez-vous de fumer ?
Pour plus, pour moins ?
Quel est votre objectif et quel prix êtes-vous prêt à payer ?
Je vous donne  5 millions, arrêtez-vous ?

Il faut des raisons, des intérêts, des éléments pour être motivé à agir.
Vous êtes trop mordu, depuis des années vous fumez. Pour vous, supprimer cette dépendance signifie perturber votre équilibre qui s’est maintenant installé.

« On sait ce qu’on perd, mais on ne sait pas ce qui nous attend »
« Fumer me donne du plaisir, la cigarette m’apaise, elle me donne de l’inspiration, elle me tient en éveil, elle m’aide à digérer, elle m’occupe par le geste, elle me donne de la contenance. Bref, je me sens bien quand je fume. »
« Je risque de prendre du poids, voire même devenir dépressif, si j’arrêtais ! »

La cigarette plaisir, cigarette qui détend, anti-stress, la cigarette automatique c’est une envie, c’est un geste. Oui mais la cigarette est une « amie » qui vous veut du mal.
Considérez la plutôt comme une ennemie.

Fumer est une addiction, une dépendance qui tue, pue et coûte cher ! Qui tue pas seulement celui qui fume, mais aussi son entourage (on parle du tabagisme passif).

C’est prouvé,
fumer tue.

Le  tabac est de loin le principal carcinogène présent dans notre environnement et la principale cause de mortalité par cancer dans les pays occidentaux. Les effets du tabac sur la santé ne sont pas immédiatement visibles puisqu’il faut, le plus souvent, plusieurs dizaine d’années pour mesurer les conséquences du tabagisme du passé.
Les effets du tabac sont encore plus importants dans la population masculine que dans la population féminine, mais la tendance est à égalisation.
Le tabac est à l’origine de 25 maladies. La plupart de celles-ci peuvent être divisées en trois groupes :

  • les maladies cardio-vasculaires (30 % de décès),
  • les maladies pulmonaires chroniques (20%)
  • et les cancers (42 % de décès).
    Décès par cancer : en majorité, cancers broncho-pulmonaires et des voies aéro-digestives supérieures directement liés à l’action des goudrons inhalés, mais aussi cancers de la vessie, du pancréas, où le tabac agit comme facteur favorisant.

A l’arrêt du tabac, l’excès de risque encouru par un fumeur cesse d’augmenter, il reste constant pendant plusieurs années puis diminue au bout de dix ans.

Fumer peut faire vieillir prématurément

Arrêter de fumer - Esthétique Homme

La cigarette joue un rôle sur l’esthétique, certes plus ou moins selon les individus, mais plusieurs études montrent de façon incontestable que le tabac attaque de façon spécifique  la peau.
N’avez-vous jamais rencontré une personne au visage amaigri pommettes saillantes, ridé surtout autour de la bouche et des yeux, teint pâle, jaune ou gris, parfois légèrement orangé, qui vous a fait penser qu’elle fumait ?
Et puis,

  • Les dents peuvent être jaunes, parfois déchaussées.
  • Les ongles aussi peuvent jaunir, parfois brunir.
  • La voix du fumeur est modifiée, elle devient rauque  en raison de l’action irritative du tabac sur les muqueuses ORL.
  • Le fumeur véhicule l’odeur désagréable du tabac froid.

Rien de sexy !

Ne jamais croire avant de commencer que ce sera facile d’arrêter :

« Je me mets à fumer car j’ai des problèmes et j’arrêterai quand tout ira mieux,
parce que je ne me sens pas dépendant de la clope ! »

Un tel raisonnement peut s’avérer dangereux, la soumission au tabac s’installe malgré soi.
Vous venez de vous positionner sur « FUMER ».
Maintenant positionnez-vous sur «  NE PAS FUMER »

Quelles sont les raisons les plus importantes pour changer ?

  • Je tousse.
  • Fumer au travail, au restaurant, dans les lieux publics, dans les transports, représente trop de contrainte.
  • Fumer coûte de plus en plus cher.
  • Mon père est mort d’un cancer du poumon.
  • Ma femme est enceinte.
  • Je ne veux pas donner un mauvais exemple à mes enfants.
  • Je suis chanteur, ma voie est importante.
  • Mon dentiste m’a prévenu, mes gencives ne supporteront pas.
  • Mon acné est due au tabac.
  • Je fais des sinusites à répétition.
  • Je suis essoufflé, les copains qui courent avec moi sont maintenant obligés de m’attendre.
  • J’ai failli mettre le feu à la maison.
  • Etc…

Mais il reste difficile de gérer les envies de fumer.
Une envie de fumer correspond à un manque de courte durée mais intense, généralement lié à une circonstance déclenchante, par exemple café plus cigarette.
Alors changez de comportement, prenez votre café dans une autre pièce et debout.
L’envie est courte, opposez-vous aux petites phrases dans la tête qui incitent à reprendre une cigarette.

  • Rappelez-vous les aspects positifs de l’arrêt du tabac, ou de ses conséquences négatives (effets sur la peau, cancers etc…).
  • Pensez à quelque chose d’agréable, revivre des moments heureux. Gérez le stress grâce à des méthodes précises : relaxation, sommeil, techniques respiratoires.
  • Ne gardez pas des paquets de cigarettes à la maison.
  • Mettez-vous au sport.
  • Gérez bien votre temps libre.
  • Mettez en place un plan d’urgence en cas de faux pas qui permettra d’éviter un sentiment de culpabilité et de dramatisation. Il  permettra aussi d’éviter qu’un petit accident devienne une rechute.

Ne culpabilisez pas

Vous avez essayé,  vous ne fumez plus dans certaines situations (par exemple après le repas du soir) Vous voyez vous êtes capable !
Vous ne vous êtes pas assez préparé au changement  que vous avez décidé.
Vous pouvez vous faire aider par un professionnel de la santé.
On doit pouvoir vous aider à croire en vos capacités de changement et de réussite.
Plus la confiance en soi est basse et plus le risque de ne pas y arriver est important
Mais au bout du compte le choix ne revient qu’à vous.

Embrasser un non-fumeur, quelle différence !

Docteur BINA-POLINSKY Fabienne
Pour
Esthétique Homme